D’ACAL au Grand Est, en passant par l’Austrasie. Philippe Richert déclarait vouloir faire de l’Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine le cœur de l’Europe.

, par 240. Christophe Juppin

Début 2015, Philippe Richert déclarait vouloir faire de sa nouvelle grande région le cœur de l’Europe. Il n’a pas été facile de trouver une dénomination à cet ensemble disparate issu de la fusion de trois régions. Dans la mesure où l’Austrasie eut pour capitale successivement Reims puis Metz, la Champagne-Ardenne et la Lorraine auraient pu se reconnaître dans cette dénomination.


Il n’a pas été facile de trouver une dénomination à un ensemble disparate issu de la fusion de régions à forte identité.

Le problème est sans doute un découpage très, voire trop large. Cette région regroupe trois territoires à l’identité forte dont chacun peut justifier du nom de région : la Champagne, la Lorraine et l’Alsace. C’était très difficile de s’accorder sur un nom global.

JPEG - 44.6 ko
Benoit Cormier @Benoit_Cormier · 12 mars 2016
Futur nom de la région #ACAL : Acalie ? Rhin-Champagne ? Nouvelle Austrasie ? @acalregion
https://www.scoop.it/topic/benoit-cormier

Au départ, un comité d’experts a dû faire le tri entre plus de 200 noms. Le comité de réflexion chargé de ce dossier sous l’égide du conseil régional de l’ACAL (Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine) a retenu trois propositions :

 La proposition Rhin-Champagne constitue une dénomination par juxtaposition de dénominations géographiques (solution du type Rhône-Alpes). La juxtaposition de dénominations, pas nécessairement géographiques d’ailleurs, constitue l’option la plus utilisée en cas de fusion : Bade-Wurtemberg, Schleswig-Holstein, Emilie-Romagne.... "Rhin-Champagne" était très vendeur à l’international. La Champagne est très connue dans le monde, notamment en raison du vin auquel elle est associée, tout comme l’Alsace très connue, notamment dans le monde germanique. Mais elle n’est pas adaptée à une fusion à trois. Et en l’occurrence, la Lorraine n’y trouve pas son compte.

 La proposition Acalie correspond à une option consistant à créer une identité nouvelle à partir de l’acronyme ACAL ( Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine). C’est une invention ridicule de technocrates. Il s’agit de la solution type PACA avec un supplément d’âme. Il n’est cependant pas certain que la greffe prenne et que les habitants de cette nouvelle Acalie se considèrent un jour comme des Acaliens.

 L’option Nouvelle Austrasie quant à elle présente l’avantage de correspondre à une dénomination commune reposant sur un ancrage historique. Son véritable point fort résulte du fait que l’Austrasie constitue une référence suffisamment floue. Chacun peut y trouver son compte. L’Austrasie fut créée en 511 à la mort de Clovis lorsque son royaume fut partagé entre ses fils . Elle correspondait au royaume des Francs orientaux par opposition à la Neustrie qui était le Royaume des Francs occidentaux. Mais si le terme "Austrasie" correspond à un territoire historique, il n’est plus utilisé depuis une éternité et n’évoque rien aux gens.

 En plus des trois propositions émanant du comité de réflexion, le conseil régional a décidé d’ajouter, au dernier moment, l’option Grand Est dans la perspective de la consultation qui a eu lieu du 14 mars au 1° avril 2016. Avec Grand Est, l’ACAL n’existe plus en tant que tel mais uniquement comme point cardinal dans l’hexagone. C’était évidemment l’option la plus faible. Mais c’est celle qui reflète le mieux la faiblesse politique et sociologique de cette grande région. C’est un nom géographique sur une carte qui correspond à un positionnement par rapport au centre et à la capitale, Paris. Mais si on change d’échelle, au niveau européen, cela ne veut rien dire.

JPEG - 23.6 ko
L’Austrasie est un royaume franc à l’époque mérovingienne entre 511 et 717. Ce royaume couvre, outre le nord-est de la France actuelle, le reste des bassins de la Meuse et de la Moselle, jusqu’aux bassins moyen et inférieur du Rhin et peut être considéré comme le berceau de la dynastie carolingienne.

Dans la mesure où l’Austrasie eut pour capitale successivement Reims puis Metz, la Champagne-Ardenne et la Lorraine peuvent en principe parfaitement se reconnaître dans cette dénomination.

Il n’en va pas de même pour l’Alsace, dont l’appartenance à l’Austrasie est problématique. Les historiens divergent sur la frontière orientale de cette Austrasie, certains la situant dans les Vosges alors que d’autres la situent sur le Rhin. L’Alsace était elle austrasienne ou bien était elle peuplée d’Alamans et régulièrement envahie par les Francs ? (cf. la carte ci-dessous).

JPEG - 72.5 ko
Les royaumes francs à l’époque des Mérovingiens.

En fait c’est le massacre de Cannstatt en 746 (près de Stuttgart) qui met fin aux incertitudes des historiens. Ils s’accordent en effet pour considérer qu’à partir de cette date, l’ensemble de l’Alémanie fut rattachée à l’Austrasie, avant que celle-ci soit intégrée en 751 dans le grand royaume franc dirigé par Pépin le bref puis par Charlemagne.

Heureusement, le temps, ce grand sculpteur, arrondit les contours. De nos jours bien peu de monde est capable de se souvenir des hauts faits des rois Théodoric, Théodobert, Sigebert ou de la reine Brunehilde (à l’exception peut-être de ceux de Dagobert 1°, roi d’Austrasie de 622 à 632).

Et s’il n’est pas certain que l’Alsace fut austrasienne d’un point de vue territorial, elle le fut assurément d’un point de vue culturel. Ou du moins elle essaya de l’être. En effet, le territoire de l’Austrasie débordait largement des frontières de l’actuelle Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine (ACAL). Il comprenait une partie de la Belgique, la Rhénanie et s’étendait jusqu’en Thuringe, avec des villes comme Cologne et Fulda. L’Austrasie existait avant la partition de l’Empire de Charlemagne, dont date la séparation entre la France et l’Allemagne. Elle était germanique et romaine.

JPEG - 72 ko
Blogs de Lorraine @blogsdelorraine·16 Feb 2016
#Austrasie ! un nom pour la région #Alsace #Lorraine #Champagne #Ardenne @acalregion @ceser_acal

Début 2015, Philippe Richert déclarait vouloir faire de l’Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine (ACAL) le cœur de l’Europe. Il est possible que la dénomination Austrasie reflète cette idée. Mais évidemment, avec le Nouvelle Austrasie, chacun comprendra ce qu’il voudra.

Publié par Bernard Schwengler le 15 mars 2016 dans https://www.ovipal.com

Au départ, un comité d’experts a dû faire le tri entre plus de 200 noms. Finalement, trois noms sont sortis du chapeau.

JPEG - 58.1 ko
Charles-Henry Boudet @CharlyBoudet · 12 mars 2016
La région #acal a des chances de se nommer... Nouvelle Austrasie !
JPEG - 44.9 ko
Jean-Pierre COUR @JPCourpresse · 12 mars 2016
UN NOM POUR ACAL : C’est fait, il ne reste plus qu’à choisir entre : Nouvelle-Austrasie, Acalie et Rhin-Champagne !

C’est maintenant aux habitants d’Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine de voter pour leur préféré. Pour cela, chaque habitant de cette grande région pouvait se rendre dans les maisons du conseil régional dans chaque ville ou sur le site du conseil régional.

Le Grand Est pour la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine

Philippe Richert a réunit lundi 14 mars 2016 à midi le bureau du conseil régional pour discuter autour d’une question : "faut-il rajouter "Région Grand-Est" aux trois propositions du comité de sélection pour le nom de la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine ?", information reprise par France Bleu sur son site internet.

Le président du conseil régional était l’invité de la radio le lundi 14 mars 2016 matin, au sortir d’un week-end très animé sur les réseaux sociaux, où les internautes ont vivement critiqué les trois propositions qui doivent être soumises au vote, Acalie, Rhin-Champagne et Nouvelle Austrasie.

"Il faut que le nom soit simple. Aujourd’hui je choisis Rhin-Champagne", a déclaré Philippe Richert au micro de France Bleu, dans ses locaux à Strasbourg."Le Rhin, c’est pour tout le monde l’Est de la France et en même temps c’est le symbole de l’Europe donc c’est quelque chose de fort", a encore déclaré Philippe Richert . Pour lui, ce nom incarne la durée.

Dimanche soir 13 mars 2016, une pétition a vu le jour sur le site Change.org, elle demandait à Philippe Richert d’ajouter un quatrième nom aux trois propositions existantes. A 8h30, le lundi 14 mats 2016, la pétition recueillait près de 2.000 voix.

Publié par Sophie Cambra le lundi 14 mars 2016 dans https://www.francebleu.fr

JPEG - 59.9 ko
Philippe Richert @PhilippeRichert · 12 mars 2016
Conférence de presse #NotreNouvelleRegion #Metz "Cette dénomination doit répondre à une exigence de vérité". Le nom de #NotreNouvelleRegion doit parler à tous ! Aux habitants, européens, touristes et investisseurs du monde entier.
JPEG - 38.3 ko
France 3 Alsace @F3Alsace · 14 mars 2016
Nom de l’ #Acal : @PhilippeRichert "je préfère Rhin-Champagne". Son interview par ici
http://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/nom-definitif-de-l-acal-si-grand-est-revenait-950723.html

Grand Est s’impose avec 75% des votes

Et le résultat est… Grand Est ! Philippe Richert annoncé lundi 04 avril 2016 à Strasbourg le résultat final de la consultation publique organisée via internet et les sièges des anciens conseils régionaux d’Alsace, de Champagne-Ardenne et de Lorraine. C’est finalement un outsider de dernière minute, la dénomination Grand Est qui a, comme c’était attendu, rassemblé l’essentiel des suffrages de ce vote proposé aux internautes. Jusqu’au 1er avril 2016, ils étaient appelés à trancher entre « Grand est », « Nouvelle Austrasie », « Rhin-Champagne » et « Acalie ».

Sur près de 290.000 votes sur internet, 75 % (215530 personnes) se sont portés sur « Grand Est », devant Nouvelle-Austrasie (10,4 %, soit 29906 votes), 9,8 % pour Rhin-Champagne (28080) et 4,8 % pour Acalie (13904 votes). La dénomination « Grand Est » sera donc soumise au débat et au vote de l’assemblée régionale en séance plénière le 29 avril 2016. Elle fera, par la suite, l’objet d’un arrêté du conseil d’Etat, pour une parution au journal officiel le 28 septembre 2016.

JPEG - 54 ko
Philippe Richert @PhilippeRichert · 4 avril 2016
Conférence de presse à #Strasbourg pour la divulgation du nom de #NotreNouvelleRegion
JPEG - 41.7 ko
Philippe Richert @PhilippeRichert · 04 avril 2016
#GrandEst le nom préféré par les citoyens de #NotreNouvelleRegion
JPEG - 34.9 ko
Philippe Richert @PhilippeRichert · 29 avril 2016
Nous voulons une #identité forte, de #rassemblement pr l’action en faveur de nos #citoyens et pr notre #territoire !
JPEG - 43.1 ko
Philippe Richert @PhilippeRichert · 26 avril 2016
Une très belle mobilisation des #citoyens pour #NotreNouvelleRegion #Merci #ACAL #GrandEst
JPEG - 37.7 ko
Région Grand Est @regiongrandest · 28 août 2016
Nouveau logo et nouveau compte Twitter :-) Suivez-nous désormais sur @regiongrandest
JPEG - 60.8 ko
Philippe Richert @PhilippeRichert · 29 Septembre 2016
Notre Region s’appelle officiellement #GrandEst ! Le décret pris en Conseil d’#Etat est paru au #journalofficiel
JPEG - 26 ko
Anaïs Boucher, commissaire de l’exposition Austrasie, le royaume mérovingien oublié au musée d’archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye : « L’Austrasie est un royaume qui a marqué l’histoire de l’Europe. »
JPEG - 67.8 ko
Le 28 juillet 2022, à l’entrée du siège de la Région GrandEst à Strasbourg, vous pourrez y voir le nouveau logo de la Région GrandEst, apposé sur les vitres du bâtiment 😎 #BienvenueChezVous
📍 1, place Adrien Zeller, Strasbourg

Pour en savoir plus :

 Découverte de trois tombes exceptionnelles du VIe siècle en Austrasie le 20 février 2002
 D’ACAL au Grand Est, en passant par l’Austrasie le 14 mars 2016
 L’Austrasie, le royaume mérovingien oublié qui refait surface à Saint-Dizier le 09 septembre 2016
 Austrasie, le royaume merovingien oublié le 16 septembre 2016
 Austrasie, le royaume oublié le 23 septembre 2016
 Sous la truelle ...l’Austrasie le 24 septembre 2016
 Conseil régional du Grand Est : quand l’Alsace agace le 23 juin 2022