Le festival de la Photo Animalière et de Nature de Montier-en-Der pèse plus de 5 millions d’euros Montier, Bien plus qu’un Festival photo !

, par Frédéric Thore

Le Festival international de la Photo Animalière et de Nature de Montier-en-Der (Haute-Marne), c’est chaque année plus de 40 000 visiteurs recensés sur les quatre jours de l’événement. Une affluence qui implique de fortes retombées économiques sur le bassin, comme le confirme une étude de la Chambre de commerce et d’industrie.


Le festival de Montier s’apprête à fêter ses 25 ans, du 17 au 20 novembre 2022

Tous les ans, au mois de novembre, la commune de Montier-en-Der, 2 000 habitants, accueille l’un des plus gros rendez-vous de la photo nature d’Europe : Le Festival international de la Photo Animalière et de Nature de Montier-en-Der (Haute-Marne). En tout, plus de 41 000 visiteurs ont été recensés sur les quatre jours du festival, l’an dernier, ce qui en fait du même coup l’événement payant le plus important du département. En 2014, le record d’affluence avait été établi à 46 100 visiteurs.

JPEG - 53.7 ko
En 2021, plus de 41 000 festivaliers ont été comptabilisés.
JPEG - 60.8 ko
Christophe Pereira, le directeur de l’Afpan, l’association organisatrice du festival.

Christophe Pereira, le directeur de l’Afpan, l’association organisatrice du festival, suit avec attention l’évolution de ce rendez-vous devenu international, et notamment ses retombées économiques sur le secteur. Des retombées qui ont pu être chiffrées sur la base d’une enquête de la Chambre de commerce et d’industrie de 2016, dont les données seront réactualisées l’année prochaine.

L’enquête montre ainsi qu’à l’époque, les retombées économiques de Montier sur le territoire pouvaient être chiffrées entre 4 et 5 millions d’euros. « Mais nous avons 10 000 visiteurs de plus ces dernières années  », rectifie le directeur. « On peut les estimer aujourd’hui à un million supplémentaire. »

« Le festival a désormais cette double casquette culturelle et touristique »

D’autant que les habitudes des festivaliers ont changé. « Dorénavant, on voit qu’ils restent plus longtemps, ils arrivent le lundi avant l’ouverture, voire le week-end précédent. Ils ne font pas que le festival, ils découvrent le secteur. Le festival a désormais cette double casquette culturelle et touristique. »

Les chiffres de la CCI restent évocateurs malgré leur relative ancienneté. Ils montrent notamment que 20 % des festivaliers sont hébergés à plus de 30 minutes du festival. « On rayonne très largement  », analyse Christophe Pereira, même si «  les premiers lieux d’hébergement restent Montier, Giffaumont et Saint-Dizier ».

Sur le volet restauration, selon la CCI, si 54 % des visiteurs consomment dans les points de restauration et les buvettes du festival, 37 % se rendent dans les bars et restaurants locaux autour des expositions et 22 % effectuent des achats dans les commerces locaux.

Tout cela en ayant à l’esprit que les festivaliers viennent de l’étranger et de toute la France métropolitaine (seul deux départements ne sont pas représentés).

Pas de quoi faire prendre la grosse tête aux organisateurs du festival. « Nous pensons qu’il faut plusieurs événements qui se succèdent tout au long de l’année », confie Christophe Pereira. « Il doit y avoir une approche collective. Plus on aura des événements qui rayonnent, plus on aura l’occasion de montrer la Haute-Marne. Chacun doit jouer sa partition, mais on concourt collectivement à rendre le territoire dynamique et valoriser ses spécificités : la culture, la biodiversité, le patrimoine, l’industrie… On est fiers de contribuer à ça. »

Fr. T.

Publié par Frédéric Thévenin le 4 octobre 2022 dans Le JHM (Journal de la Haute-Marne)


JPEG - 113 ko
25e Festival international de la Photo Animalière et de Nature de Montier-en-Der (Haute-Marne)

25e Festival international de la Photo Animalière et de Nature de Montier-en-Der : Steve McCurry sera le parrain

Le festival de Montier s’apprête à fêter ses 25 ans, du 17 au 20 novembre 2022, avec une édition exceptionnelle. A l’image du parrain officiel de l’événement cette année : Steve McCurry, l’auteur de la photo de « l’Afghane aux yeux verts » connue mondialement.

Pour ses 25 ans d’existence, le festival de Montier-en-Der a décidé de frapper fort avec une programmation exceptionnelle. Pour preuve, la présence du photographe américain Steve McCurry, parrain officiel de l’édition 2022, avec une exposition inédite tirée de son dernier livre Animals. Celui-ci n’est pourtant pas connu pour son travail sur la nature ou les animaux, qu’il aborde pour la première fois, mais pour son activité de photojournaliste. On lui doit la fameuse photo de « l’Afghane aux yeux verts », mondialement connue. Une vraie fierté pour les responsables de l’événement.

Des animations spéciales ont été prévues : mapping sur les murs de l’abbatiale le soir, concerts (Catherine Ringer des Rita Mitsouko à Montier et Charlélie Couture, fidèle du festival, aux Fuseaux), déambulations dans les rues et bien d’autres rendez-vous festifs.

On retrouvera dans les allées du festival une exposition rétrospective consacrée aux photographes qui ont « fait  » Montier et la plupart seront présents avec de nouvelles images. Mais pour la direction de Montier, pas question non plus de ne se tourner que vers le passé. Il s’agit aussi de « préparer l’avenir  », selon Christophe Pereira, le directeur du festival.

Les 600 bénévoles de Montier sont déjà en ordre de marche pour préparer cette 25e édition qui risque bien de marquer l’histoire du festival.

Fr. T.

Avant-première à Paris ce week-end

A édition exceptionnelle, dispositif exceptionnel. Cette année, Montier-en-Der a décidé de se déplacer à Paris pour deux journées complètes, en avant-première chez Yann Arthus-Bertrand sur le site de sa fondation Goodplanet, ces 3 et 4 septembre 2022. Voici longtemps que le photographe connu pour ses documentaires et ses photos aériennes voulait inviter le festival chez lui. Le 25e anniversaire était l’occasion idéale.

Pendant deux jours, c’est à un vrai mini-Montier que les Parisiens pourront assister avec des expositions de photographes qui seront présents au festival, des conférences, des ateliers et des animations. Avec, toujours, en toile de fond, des questionnements sur l’évolution de la biodiversité. Le concours photo du festival y sera dévoilé (en numérique).

L’exposition Ramsar sur la Champagne humide permettra aux visiteurs de découvrir la région. « C’est un beau programme assez dense dans un lieu prestigieux et symbolique  », indique Christophe Pereira, le directeur du festival.

« C’est aussi un moyen pour nous d’inciter les Parisiens à venir à Montier-en-Der. Ce n’est pas très loin de chez eux. Ça peut nous permettre de densifier notre public de festivaliers. » Lundi, une conférence de presse nationale est prévue, toujours à la fondation Goodplanet. Une façon pour Montier-en-Der d’essayer de capter les médias nationaux, qui, il est vrai, prennent rarement le temps de venir faire un saut en Haute-Marne. Ces deux journées d’avant-première se termineront par l’intervention de Yann Arthus-Bertrand.

Publié par Frédéric Thore le 3 septembre 2022 dans Le JHM (Journal de la Haute-Marne)

Samedi 19 novembre 2022 de 18h00 à 19h30 aux Fuseaux, à St-Dizier

Rejoignez-nous pour une conversation avec des photographes de renommée mondiale, Steve McCurry et Jim Brandeburg, à l’occasion de leurs expositions au festival de Montier en Der. Ils s’engageront dans une conversation exclusive, détaillant l’évolution de leur travail sur la représentation des humains et des animaux dans leur habitat.

Steve McCurry et Jim Brandeburg discuteront également, de la façon dont le changement climatique est devenu un aspect crucial, pour raconter des histoires, et de l’importance de sensibiliser par la photographie.

Cet échange sera animé par Matthieu Ricard.


JPEG - 89.7 ko
FestivalPhotoMontier @FestivalMontier · 21 juillet 2022
🎂🦊 AFFICHE OFFICIELLE du 25ème anniversaire du Festival Photo Montier qui se tiendra du 17 au 20 novembre 2022 ! Un réel virage graphique pour ce nouveau visuel du Festival Photo Montier créé par @StephaneHETTE
(http://studiofrog.com) 🙂 #montier25ans #montierfestival
JPEG - 86.1 ko
FestivalPhotoMontier @FestivalMontier · 21 juillet 2022
🦊📷CONCOURS du @FestivalMontier
2022 : LE JURY A CHOISI ! Il était composé des photographes Pascal Kobeh, Carole Reboul, Anne de Vandière (en visio), David Allemand & Franck Renard ! Un grand merci à eux ! Encore un peu de patience pour découvrir les sélectionnés !

Pour en savoir plus :

 Cinétech n°30 : Gutenberg en version créateur de start-up le 29 novembre 2017
 Le regard amoureux d’Eric Girardot sur la cité fortifiée de Langres le 11 décembre 2017.
 La cigogne noire pour emblème le 8 novembre 2019
 Les cigognes noires sont de retour de leur migration dans le Parc national de forêts ! le 27 mars 2021
 Le festival de la Photo Animalière et de Nature de Montier-en-Der pèse plus de 5 millions d’euros le 4 octobre 2022
 Concours “Extra Ordinaire” avec le Festival de Montier le 20 octobre 2022